Donald Trump, futur troll : pourquoi son avenir n’est pas gagné

Si le monde lutte contre le coronavirus, Donald Trump, lui, continue de se défouler sur Twitter. L’ancien président américain pourrait toutefois finir par perdre ses millions d’abonnés.

A propos de

  1. Donald Trump

Depuis sa défaite à l’élection présidentielle américaine face à Joe Biden, Donad Trump est devenu la risée du web. L’ancien président américain a pris l’habitude de communiquer via le réseau social Twitter. Ses sorties véhémentes contre d’autres personnalités passent rarement inaperçues. Et cela pourrait contribuer à terme à une fuite de ses 88,6 millions de followers comme le révèle L’Obs. “Ces deux dernières semaines, j’ai ignoré Donald Trump. Je recommande cela hautement. C’est mon travail d’écrire sur la politique et de ce fait sur le Président, mais il est devenu insignifiant”, a expliqué Michael A. Cohen, l’éditorialiste du Boston Globe.

Depuis quelques semaines déjà, Twitter a signalé les messages de Donald Trump. Il s’agissait principalement de tweets virulents lors de la campagne présidentielle dans lesquels il accusait les démocrates d’avoir “truqué” la campagne. Les messages de Donald Trump ont été accompagnés d’un avertissement de Twitter. Un point d’exclamation qui renvoyait les internautes vers une page titrée : “Trump affirme sans fondement que les bulletins de vote par correspondance entraîneront une fraude électorale.” Un message accompagné par une section intitulée “ce que vous devez savoir” corrigeant trois affirmations fausses ou trompeuses faites dans les tweets du président des Etats-Unis.

Candidat en 2024 ?

Donald Trump n’a toutefois pas dit son dernier mot. Pour certains, il est bien décidé à prendre sa revanche et n’a pas baissé les armes. On évoque l’organisation d’une sorte de manifestation pour détourner l’attention de l’intronisation de son successeur est annoncer le lancement de sa candidature pour l’élection présidentielle de 2024″, avance le politologue John Zogby. Alors que Donald Trump quittera la Maison Blanche en janvier 2021, il est bien décidé à faire parler de lui…

Crédits photos : BESTIMAGE

Source: Lire L’Article Complet