Covid-19 : bientôt une nouvelle allocution d’Emmanuel Macron face à la reprise épidémique ?

Le Parlement a donné son feu vert à la prolongation du pass sanitaire jusqu’à l’été, vendredi 5 novembre 2021. Selon les informations de BFMTV, le président de la République Emmanuel Macron pourrait prononcer un discours prochainement, sur la crise sanitaire de la Covid-19.

  • Emmanuel Macron

Emmanuel Macron pourrait prendre la parole sur la crise sanitaire du coronavirus dans les prochains jours. Selon les informations du service politique de BFMTV, dévoilées à l’antenne vendredi 5 novembre 2021, le président de la République pourrait prononcer une nouvelle allocution au sujet de l’épidémie de Covid-19. « Un proche disait que la prise de parole est actée mais pas ses contours ni la date », a précisé Thomas Soulié, chef adjoint du service politique de la chaîne d’information en continu.

Le journaliste a par ailleurs mis en avant « deux débats », sur lesquels « il y a beaucoup de questions à trancher pour Emmanuel Macron ». La troisième dose de vaccin contre la Covid-19 est, en effet, sur toutes les lèvres. « Faut-il conditionner le pass sanitaire à cette troisième dose ? Faut-il élargir cette troisième dose ? Au sein de la majorité, beaucoup attendent des annonces fortes et surtout claires de la part du chef de l’État », a souligné Thomas Soulié. Selon un député cité par nos confrères, « il ne faut pas attendre que ça s’enflamme pour taper du point sur la table. Il faut qu’on règle ça ensemble avant Noël ». Concernant l’élargissement éventuel de la troisième dose de vaccin à tous les Français, les autorités de santé ont été saisies par le gouvernement. « Il n’y aura pas de décision du chef de l’État avant la remise de ces rapports-là. Il y aura aussi un conseil de défense sanitaire la semaine prochaine », assure le média. Et de conclure : « Ça s’accélère au sommet de l’État avant cette prise de parole attendue du chef de l’État. »

Prolongation du pass sanitaire adopté par le Parlement

Cette annonce interviendrait dans un contexte précis : le projet de loi de « vigilance sanitaire », qui permet de prolonger le pass sanitaire jusqu’au 31 juillet 2022, a été adopté à l’Assemblée dans la matinée, avec 118 voix pour et 89 contre, rapporte l’AFP. Une décision qui est loin de faire l’unanimité. L’opposition dénonce un texte qui « enjambe » les élections présidentielles et législatives. De son côté, le ministre de la Santé s’est exprimé sur Twitter, peu après l’adoption du projet de loi par le Parlement. « Quoi que l’épidémie nous réserve, la France aura les moyens de réagir et de protéger nos concitoyens », a promis le locataire de la rue de Ségur.

Le dernier discours télévisé d’Emmanuel Macron sur la crise épidémique remonte au 12 juillet 2021. Le chef de l’État avait annoncé l’obligation vaccinale pour les soignants et les aidants, l’extension du pass sanitaire aux bars, restaurants, trains, centres commerciaux et hôpitaux, ainsi que la fin de la gratuité des tests PCR à l’automne. Quatre mois plus tard, la situation épidémique se dégrade. Selon le dernier bilan de Santé publique France dévoilé jeudi 4 novembre 2021, « la reprise épidémique se confirme sur le territoire métropolitain, avec un taux d’incidence en augmentation pour la troisième semaine consécutive ».

Le Parlement, en responsabilité, a adopté définitivement le projet de loi vigilance sanitaire. Quoi que l’épidémie nous réserve, la 🇫🇷 aura les moyens de réagir et de protéger nos concitoyens.

Source: Lire L’Article Complet