« Colporteurs de mensonges » : le prince Harry fustige les antivax

Apparu à la cérémonie des GQ Awards, pour décerner un prix à des scientifiques d’AstraZeneca, le prince Harry a mis en garde sur la désinformation et les antivax.

La soirée a pu compter sur un invité surprise très remarqué. Depuis sa maison californienne, le prince Harry a fait une apparition virtuelle aux British GQ Men of Year Awards 2021 organisés mercredi soir. Une cérémonie où il a pu féliciter l’équipe d’Oxford à l’origine du vaccin suédo-britannique AstraZeneca, la “fierté de notre nation” lauréate du prix des “héros de l’année”, mais aussi faire un discours sur la crise sanitaire.

“Tant que toutes les populations n’auront pas accès au vaccin, tant que toutes les populations ne bénéficieront pas d’informations fiables sur le vaccin, nous serons tous en danger”, a averti le duc de Sussex, en citant ses échanges avec “des experts, chefs d’industrie et leaders mondiaux”, menés aux côtés de son épouse. Le duc de Sussex a également pointé du doigt la “désinformation” de certains médias et des réseaux sociaux, où les “colporteurs de mensonges” sèment le trouble autour de la vaccination.

Le pire ennemi de Meghan Markle était dans la salle

Outre-Manche, le discours a été d’autant plus remarqué que le présentateur anglais Piers Morgan était dans la salle. Quelques heures plus tôt, l’équivalent du CSA britannique avait choisi de ne pas le sanctionner malgré 58 000 réclamations, dont celle de Meghan Markle, pour ses violentes critiques envers la duchesse de Sussex qu’il accuse de multiplier les mensonges envers la famille royale.

#awks https://t.co/z7sVvy8uYw

L’Ofcom a estimé que cela relevait de la liberté d’expression, et que le punir constituerait “une restriction effrayante” de celle-ci. Piers Morgan s’est dit ravi” par cette décision et s’est même permis un tweet en clin d’oeil à cette situation étonnante après la cérémonie.

Crédits photos : Backgrid UK/ Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet