« C’est plus compliqué » : comment Albert de Monaco gère la rentrée des jumeaux sans Charlene

La rentrée des jumeaux n’a pas la même saveur sans Charlène de Monaco. Seul avec ses enfants, Albert II s’est confié sur la difficulté qu’il affronte “C’est plus compliqué”, a-t-il avoué….

La reprise est difficile pour la famille monégasque. Les jumeaux Jacques et Gabriella de Monaco, ont intégré leur nouvelle école ce lundi 6 septembre. Sans leur mère, Albert de Monaco a assisté seul à la rentrée scolaire des petits. Confronté pour la première fois à cette situation, le père de famille s’est confié : “Quand l’un des membres de l’équipe n’est pas là, c’est beaucoup plus compliqué”, a-t-il avoué au magazine People, ce mercredi 8 septembre. Trop affaiblie par ses soucis de santé et sa récente hospitalisation, la princesse de Monaco ne devrait pas revenir sur le rocher avant de nombreuses semaines.

Prévue en octobre, la date de son retour a été repoussée temporairement. Difficile pour son époux de surmonter cette épreuve. S’il a assuré jusqu’à maintenant son rôle de père pendant l’absence de la princesse, le souverain attend avec impatience le retour de Charlène : “J’ai hâte qu’elle soit de retour parce qu’elle fait partie de ma vie, de nos vies, de la vie à Monaco”, a-t-il affirmé au magazine People.

https://www.instagram.com/p/CTfLyMAPBLg/

A post shared by @hshprincealbertii

Charlène de Monaco, prête à voyager clandestinement

S’occuper seul de ses enfants n’est pas une tâche aisée pour Albert II, habitué au soutien quotidien de son épouse : “J’ai aussi hâte qu’elle m’aide avec les enfants et avec des choses différentes de ce qu’elle a fait par le passé parce que c’est un effort d’équipe.”, a-t-il confié à l’hebdomadaire. Sans leur mère, soignée en Afrique du Sud, les enfants de Charlène de Monaco, les enfants sont entrés en CP l’Institution François d’Assises-Nicolas Barré.

Une école privée catholique de la principauté. Suivie de près par ses équipes médicales, l’ancienne nageuse professionnelle est “prête à rentrer à la maison”, selon Albert II. Non communiquée, la date de son retour n’est pas fixée, mais Charlène Wittstock est déterminée : “Elle a dit en plaisantant qu’elle était prête à voyager clandestinement sur un navire pour revenir en Europe”, a-t-il ajouté. Mais ne saurait tarder : “Ils commencent déjà à me battre sur un iPad, donc je dois faire attention”, a-t-il avoué. Avec leur père, les enfants semblent devenir accros aux écrans.

Crédits photos : bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet