"C'est affreux" : à bientôt 50 ans, Adriana Karembeu effrayée à l'idée de vieillir !

Difficile de voir apparaître les premières rides quand on est un ancien mannequin adulé de tous. Dans le magazine "Nous Deux", Adriana Karembeu fait d’étonnantes confidences sur sa peur de vieillir.

Tout sourit à Adriana Karembeu. Maman et épouse épanouie, animatrice phare de France 2 aux côtés de Michel Cymes, ambassadrice historique de La Croix Rouge et désormais comédienne dans la série à succès “Plus belle la vie”… Adriana Karembeu croule sous les projets. Si son emploi du temps semble chargé, sa priorité reste tout de même sa famille avec qui elle fêtera un grand événement d’ici quelques jours.

Adriana Karembeu va bientôt souffler ses 50 bougies. Le 17 septembre prochain, l’ancien mannequin passera un cap : celui de la cinquantaine. Une étape difficile à franchir pour Adriana Karembeu, qui refuse de vieillir ! “C’est affreux. Je n’arrive pas à y croire. Je me souviens lorsque ma mère a eu 50 ans, elle me paraissait âgée”, confie l’ex de Christian Karembeu dans le magazine “Nous Deux”. Une chose est sûre : le journée du 17 septembre ne sera pas la plus joyeuse pour Adriana Karembeu ! “Je déteste les anniversaires, surtout les miens. Mais je me prépare psychologiquement à passer le cap”, explique Adriana Karembeu.

“Je suis une maman âgée”

Voir apparaître les premières rides n’est pas la seule raison pour laquelle Adriana Karembeu ne veut pas vieillir. Devenue maman d’une petite Nina quand elle était âgée de 46 ans, l’épouse d’Aram Ohanian angoisse “ne pas être à ses côtés pour l’accompagner dans toutes les étapes clés de sa vie”. “Je n’aime pas le temps qui passe car vis-à-vis de ma fille, je suis une maman âgée. J’aimerais tenir le plus longtemps possible pour elle”, précise Adriana Karembeu qui ne peut malheureusement pas arrêter le temps.

Au cours de la même interview, Adriana Karembeu a fait de rares confidences sur sa fille Nina, née en 2018. La comédienne, qui rejoint le casting de “Plus Belle La Vie”, a indiqué que la fillette avait “surtout hérité du caractère de son papa”, l’homme d’affaires d’origine arménienne Aram Ohanian. “Si elle avait quelque chose de moi, ce serait peut-être l’empathie et le sens de l’observation”, poursuit Adriana Karembeu, “très fière” de sa progéniture.

La rédaction

À voir également : “Je n’ai pas d’amis”, Adriana Karembeu fait une surprenante confidence sur son quotidien, l’animatrice abusée ?

Source: Lire L’Article Complet