Cédric Jubillar : son avocat révèle pourquoi le mari de Delphine Jubillar est maintenu en prison

Mardi 24 août 2021, les trois avocats de Cédric Jubillar ont demandé la remise en liberté de leur client. Une requête rejetée par le juge des libertés et de la détention pour des raisons bien précises jeudi 2 septembre 2021, comme l’a révélé Midi Libre.

  • Delphine Jubillar

Qu’est-il arrivé à Delphine Jubillar ? Plus de huit mois après sa disparition à Cagnac-les-Mines, dans le Tarn, on ignore toujours où se trouve la mère de famille de 33 ans. Mais heureusement, les investigations se poursuivent. Soupçonné d’avoir tué son épouse, Cédric Jubillar est maintenu en détention pour “homicide volontaire sur conjoint” à la maison d’arrêt de Seysses, près de Toulouse, depuis le vendredi 18 juin 2021. Mais le suspect continue de clamer son innocence. Chose en laquelle Me Emmanuelle Franck, Me Alexandre Martin et Me Jean-Baptiste Alary, ses trois avocats, croient fermement.

Ils ont d’ailleurs fait part, le mardi 24 août 2021, d’une demande de remise en liberté de leur client. Une requête rejetée par la justice le jeudi 2 septembre 2021, comme affirmé par Maître Alary auprès de Midi Libre. D’après les affirmations du pénaliste, Cédric Jubillar est maintenu en prison par crainte du juge des libertés et de la détention de “l’altération de preuves et d’indices” pouvant faire avancer l’enquête. Un “raisonnement lunaire” selon son défenseur, sachant que le suspect “est resté en liberté pendant 7 mois”, et “n’a rien fait de tel”.

Cédric Jubillar maintenu en détention : la justice souhaite le protéger

Mais ces raisons ne sont pas les seules évoquées par la justice. Cette dernière redoute également une mise en “pression sur les témoins ou les victimes” pouvant détenir des informations essentielles. Une raison encore une fois remise en cause par Me Jean-Baptiste Alary. En effet, ce dernier affirme que “tout le monde a été auditionné”, et que Cedric Jubillar a “été sur écoute et n’a exercé de pression sur personne. Enfin, il semble que le suspect n’a pas été remis en liberté car la justice craint pour sa sécurité au vu de la médiatisation de l’affaire. “Mais qui a orchestré cette médiatisation, c’est l’accusation !”, a déclaré le magistrat. Pour l’heure et sans preuve du contraire, Cédric Jubillar est toujours présumé innocent.

Source: Lire L’Article Complet