Catherine Deneuve chahutée par des fans : cette scène surréaliste à l’aéroport

Catherine Deneuve, qui peut parfois avoir une image d’une femme froide et distante, a parfois été confrontée dans sa vie à des fans un peu trop démonstratifs.

Catherine Deneuve, qui a été victime d’un AVC en novembre 2019, est aujourd’hui totalement remise sur pied. À peine huit mois après, elle reprenait début juillet le chemin des plateaux de tournage pour De son vivant d’Emmanuelle Bercot. De l’aveu même de la réalisatrice, qui s’est confiée dans Le Parisien, “quand on la voit, impossible d’imaginer qu’il lui est arrivé quoi que ce soit”. C’est l’image que donne Catherine Deneuve à ses partenaires : une acharnée de travail, qui fait tout pour arriver à ses fins. Il en va désormais de même pour sa santé. Elle qui fumait beaucoup, et était adepte de nuits blanches, a désormais décidé d’adopter une hygiène de vie plus raisonnable.

Si à l’écran et sur les plateaux de tournage c’est avant tout sa générosité qui transparaît, dans la vraie vie, au contact de ses fans, ce n’est pas toujours le cas. Ce qui lui a valu une image de femme froide et distante. Il faut dire qu’au cours de sa carrière, elle a eu affaire à des groupies un peu trop excitées. Comme cette fois où, lorsqu’elle était en couple avec Pierre Lescure, elle a rencontré un couple un peu trop content de la rencontrer en vrai. C’était dans le Relais H d’un aéroport. Et c’est Pierre Lescure qui l’a raconté au Monde.

Catherine Deneuve n’aime pas vraiment passer inaperçue

“La femme l’avait prise par les épaules et l’avait fait pivoter vers son mari, comme s’il s’agissait d’un simple mannequin de cire, en s’exclamant triomphalement : ‘Hein, qu’est-ce que je te disais, c’est bien elle !'”, écrit ainsi le quotidien français du soir. Être reconnue et assaillie de la sorte lui a souvent fait du mal. Mais passer inaperçue ne lui faisait pas vraiment plus de bien.

En 2014, au Festival international du film de Bombay, personne ne faisait vraiment attention à elle à côté de Aishwarya Rai Miss Monde 1994 et grande actrice de Bollywood. On lui a alors posé cette question : “Vous qui êtes partout célébrée, qu’est-ce que cela vous fait de ne pas être reconnue ?” Et, comme le rappelle Le Monde, elle y a répondu par une réplique d’un rôle écrit pour elle par François Truffaut : “C’est à la fois une joie et une souffrance.”

Crédits photos : Denis Guignebourg / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet