Carole Richert (Clem) : à 53 ans, l’actrice se confie sans tabou sur la ménopause et la séduction

Carole Richert incarne l’énergique et drôle Marie-France dans Clem, la série culte de TF1. À 53 ans, l’actrice est ravie que les scénaristes aient choisi d’aborder le thème de la ménopause dans cette fiction familiale, et s’est confiée dans Télé 7 Jours sur cet âge charnière.

Le sujet de la ménopause tend à se démocratiser, mais il reste encore très tabou dans notre société. Ce moment qui marque un tournant dans la vie des femmes avec l’arrêt des règles et la fin de l’ovulation, est encore trop perçu dans un registre négatif et dévalorisant, car il marquerait la fin de la jeunesse. Or, à l’instar de beaucoup de domaines, comme les violences faites aux femmes par exemple ou le sexisme, la parole se libère aussi sur la ménopause. De nombreuses actrices ou femmes publiques profitent de leur médiatisation pour s’emparer du sujet et mettre à mal les tabous. Linda Hardy, 47 ans, a d’ailleurs décidé d’évoquer sa pré-ménopause dans un ouvrage qui sortira prochainement, intitulé Heureuse et en forme, mon guide bien-être au naturel. “Je parle sans tabou des tracas à partir de la quarantaine, explique-t-elle, mais surtout je partage avec vous toutes mes astuces et secrets pour mieux appréhender cette merveilleuse période de vie et faire du temps qui passe un véritable allié”.

Carole Richert a également expliqué dans les colonnes de Télé 7 Jours ce lundi 3 mai, combien elle était ravie de pouvoir aborder le sujet de la ménopause en tant qu’actrice. Celle qui incarne Marie-France Brimont, l’ex-belle-mère de Clem dans la série éponyme diffusée sur TF1 depuis 2010, s’est confiée à coeur ouvert sur cette période de la vie.

“À 50 ans une femme peut être désirable”

La comédienne âgée de 53 ans, veuve depuis 13 ans de l’acteur Daniel Rialet, s’est dit ravie que les scénaristes se soient emparés du sujet de cette période délicate de la vie d’une femme. Plutôt contente que l’on puisse traiter ce sujet. On pourrait même aller plus loin, pour montrer à quel point cela peut vous chambouler. C’est un deuil, pour une femme, de prendre conscience qu’elle ne pourra plus jamais enfanter. À côté de ça, on réalise qu’il y a encore plein de choses à faire, a-t-elle révélé à nos confrères.

Pour l’actrice il est nécessaire de traiter la ménopause sans tabou, car c’est un vrai sujet de société“. “On montre, ici, qu’à 50 ans une femme peut être désirable, d’une autre façon, sans faire non plus une croix sur sa sexualité”, a-t-elle poursuivi. Selon Carole Richert, la série Clem est une série qui donne la parole aux femmes, à toutes les femmes, quel que soit leur âge.

Source: Lire L’Article Complet