Carla Bruni, pas toujours une "mère fantastique" pour sa fille Giulia Sarkozy

Dans les colonnes de la revue italienne Io Donna, publiée le 19 décembre 2020, Carla Bruni s’est confiée sur son rôle de maman et sur sa fille Giulia, née de son alliance avec Nicolas Sarkozy.

  • Carla Bruni-Sarkozy
  • Nicolas Sarkozy

La maman parfaite n’existe pas, y compris chez les célébrités. Dimanche 19 décembre 2020, Carla Bruni s’est confiée dans les colonnes du magazine italien Io Donna sur son rôle de maman mais également sur sa relation avec sa petite Giulia, âgée de neuf ans, née de son alliance avec Nicolas Sarkozy. Celle qui vient tout juste de souffler sa cinquante-troisième bougie a également évoqué le départ de son premier enfant, Aurélien Enthoven, qui a récemment quitté le foyer familial. Indépendante, libre et artiste dans l’âme, Carla Bruni ne prétend pas être la mère parfaite pour ses enfants… bien au contraire ! En toute transparence, l’ancien mannequin italien a révélé les petits impairs qu’elle commettait au quotidien et qu’on lui pardonne volontiers !

“Le matin, je ne suis plus cette maman fantastique…”

Malgré un tempérament volatile, ses enfants ont toujours été sa priorité : “Je plais à mon mari surtout pour mon indépendance, ma liberté… Mais nos enfants passent par-dessus tout !”, a-t-elle confié au magazine italien. Pour autant, elle ne compte pas abandonner ses petits plaisirs du quotidien : “Il va de soit que le matin, je ne suis plus cette maman fantastique… Je prépare le petit-déjeuner et je retourne au lit !”, s’amuse-t-elle, avant d’expliquer que l’indépendance de ses enfants est tout aussi primordiale : “Quand les parents s’occupent principalement de leurs enfants – une chose essentielle pour l’équilibre de l’être humain – ils envahissent un peu leurs goûts, leurs opinions. L’enfant devient une espèce de vengeance. Je vois des parents qui déversent sur leurs enfants ce qu’ils n’ont pas fait. Les miens vivent leur propre vie : leur existence est importante, pas la nôtre”, confie Carla Bruni.

Si la petite Giulia la replonge dans les joies de la maternité, Carla Bruni a dû faire face, au même moment, au départ de son grand garçon. Une douleur de maman qu’elle évoque dans La chambre vide, une chanson mélancolique issue de son nouvel album : “On sait bien que certaines choses vont arriver mais en fait, on s’en rend compte dans un moment qui nous échappe. Je savais que ce moment allait venir (…) mais tout d’un coup je l’ai ressenti d’une manière fataliste”, expliquait-elle sur RFM en octobre dernier. Pour cela, l’ancienne Première dame avait trouvé la solution magique : elle se refugie dans la chambre de son grand garçon pour respirer son odeur ! Une vraie maman poule italienne…

A lire aussi : Carla Bruni : pourquoi ses enfants “ont voulu changer de mère”

Source: Lire L’Article Complet