Brigitte et Emmanuel Macron : weekend au soleil en amoureux, mais studieux

À l’occasion du week-end de l’Ascension, Emmanuel et Brigitte Macron se sont envolés au fort de Brégançon pour quelques jours de repos. Le président a toutefois une visioconférence de prévue, ce vendredi 14 mai au soir.

A propos de


  1. Emmanuel Macron


  2. Brigitte Macron

Le pont de l’Ascension, Brigitte et Emmanuel Macron ont décidé de le passer en dehors de la capitale et plus précisément au fort de Brégançon, situé à Bormes-les-Mimosas. Le couple profite désormais d’un climat doux et ensoleillé, mais le travail continue pour le président de la République. Comme l’annonce Var-Matin, ce dernier a prévu de réunir les leaders signataires de “l’appel de Christchurch”, ce vendredi 14 mai au soir, lors d’une visioconférence. L’occasion de revenir sur le massacre qui a eu lieu, le 15 mai 2019, dans deux mosquées de Nouvelle-Zélande et qui a fait 51 morts.

Le responsable de la tuerie avait alors filmé son passage à l’acte et diffusé les terribles images en direct sur les réseaux sociaux. C’est pourquoi Emmanuel Macron évoquera l’importance de contrôler les contenus mis en ligne sur la Toile, dans le but d’éviter que d’autres attentats terroristes ne puissent être mis en avant sur Internet à l’avenir. Le chef de l’État sera en ligne avec Jacinda Ardern, la Première ministre néo-zélandaise. Ensemble, ils feront “le point sur les avancées réalisées” depuis deux ans, pour que les plateformes numériques puissent éviter la diffusion de tels contenus.

Plus de 50 pays alliés pour la même cause

Pour rappel, Facebook, Microsoft, Twitter et YouTube avaient déjà mis en place une réforme du Forum mondial de l’Internet contre le terrorisme (GIFCT), devenue une structure indépendante. Elle avait même reçu l’adhésion d’Amazon, LindedIn et WhatsApp. L’ONU, la Commission européenne, mais aussi le Canada, les États-Unis, ou encore le Japon et le Royaume-Uni font partie de ce comité consultatif. En parallèle, 52 états sont impliqués dans le mouvement de “l’appel de Christchurch” et se sont alliés pour empêcher qu’à l’avenir, d’autres actes violents soient diffusés sur les réseaux sociaux.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : ITAR TASS / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet