Boris Vallaud : ses touchantes confidences sur son quotidien avec Najat Vallaud-Belkacem

Invité de l’émission Politiques, à table ! diffusée sur LCP, vendredi 12 mars 2021, Boris Vallaud s’est confié sur sa relation amoureuse avec son épouse Najat Vallaud-Belkacem. Une relation sur laquelle les deux tourtereaux sont habituellement discrets.

  • Najat Vallaud-Belkacem

Très attaché à son terroir landais, Boris Vallaud n’a pas hésité à l’évoquer dans les détails dans l’émission Politiques, à table ! diffusée sur la chaîne LCP, vendredi 12 mars 2021. Un entretien au cours duquel il a pu déguster une volaille élevée dans les Landes, qui lui a rappelé le poulet rôti qu’il prépare lui-même pour ses proches. Un plat qui contente tout le monde, les enfants, comme les parents, a-t-il précisé. Il ne cache pas son plaisir de mijoter de bons petits plats pour ses jumeaux et son épouse : “La cuisine, les courses, c’est moi’, a-t-il confié avant de préciser son amour pour les plats à sauce typique de la gastronomie française : “Je cuisine en fonction des saisons, ça dépend de ce que je trouve. Cela peut-être du veau. (…) Ça j’aime bien, c’est les plats d’hiver, on en fait pour la semaine et c’est toujours meilleur réchauffé, donc oui je fais ça. Après, je fais des choses un peu plus sophistiquées quand j’en ai le temps. Il m’est arrivé de faire du lièvre à la royale”, a-t-il reconnu.

Boris Vallaud, un amoureux en cuisine

S’il s’est mis à la cuisine depuis quelques années, c’est aussi parce que, selon lui, Najat Vallaud-Belkacem goûterait assez peu le temps passé aux fourneaux : “C’est un peu une mesure de survie que ce soit moi qui cuisine. Enfin, je n’irai pas plus loin”, a-t-il sobrement admis sur le plateau de l’émission de La Chaîne Parlementaire. Une phrase timide qui laisse deviner toute la tendresse qu’il a pour son épouse, visiblement peu douée lorsqu’il s’agit de gastronomie. Mais qu’importe ! Boris Vallaud met l’accent sur ce qu’il aime partager avec elle dans ces moments à table. L’homme politique apprécie notamment de mêler la culture culinaire française à celle du Maroc, où est née l’ancienne ministre des Droits des femmes sous François Hollande. Un savant mélange, à leur image.

A lire aussi : Le tacle d’un proche des Macron à propos des infidélités de François Hollande

Source: Lire L’Article Complet