Boris Johnson snobé : ce camouflet de Joe Biden après l’annonce de sa victoire

Suite à la victoire de Joe Biden à la présidentielle américaine, de nombreux chef d’Etat ont envoyé un message de félicitions au nouveau locataire de la Maison Blanche. Si son élection est une bonne nouvelle pour Emmanuel Macron, pour Boris Johnson, tout reste à construire.

Après des jours d’attente interminables, Joe Biden a été élu 46ème président des Etats-Unis. Donald Trump et sa femme, qui attendaient fébrilement les résultats à la Maison Blanche sont donc invités à faire leurs cartons. La passation de pouvoir se déroulera le 20 janvier prochain. En attendant, Joe Biden a commencé doucement à prendre contact avec ses futurs homologues étrangers. Emmanuel Macron – leurs femmes possèdent un point commun – Angela Merkel, ou encore Boris Johnson ont adressé un message de félicitations au remplaçant de Donald Trump.

“Les Etats-Unis, c’est notre allié le plus important et j’attends avec impatience de travailler ensemble étroitement sur nos priorités communes, du changement climatique au commerce en passant par la sécurité” a fait savoir le Premier ministre britannique sur Twitter. Mais les diplomates anglais restent lucides : “le Premier ministre n’est pas susceptible d’être ‘en tête de liste”, et donc de figurer parmi les premiers à être appelés par Joe Biden rapportent nos confrères du DailyMail. En effet, les relations entre l’ancien vice-président de Barack Obama et le conservateur n’ont jamais été franchement très amicales, notamment en ce qui concerne l’Europe. Lors de la campagne pour le Brexit, Joe Biden, qui se décrit comme un Irlandais, avait qualifié Boris Johnson de “clone physique et émotionnel” de Donald Trump.

Congratulations @JoeBiden and @KamalaHarris pic.twitter.com/xrpE99W4c4

Offensive de charme

Mettant de côté leurs différends, le Premier ministre britannique a plutôt souhaité lancer une opération séduction. Il a déclaré qu’il y avait “beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup” de questions sur lesquelles les deux hommes partageaient des objectifs communs, notamment le changement climatique, le commerce et la sécurité.

Et pour cause, dans la perspective du Brexit, le Royaume-Uni doit rapidement nouer de nouveaux accords commerciaux avec les puissances étrangères. En mauvais termes avec la Chine, les Etats-Unis sont une priorité pour Boris Johnson. “Si nous nous retrouvons à être appelés après la Papouasie-Nouvelle-Guinée, nous devrions probablement commencer à nous inquiéter” ironise Dowing street. Dès que la situation sanitaire le permettra, le Premier ministre britannique envisage de rendre une visite officielle à Joe Biden.

Crédits photos : Agence / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet