Bernard Tapie : son dernier acte de bravoure malgré la maladie

Alors que son procès pour “escroquerie”, dans le cadre de l’arbitrage du Crédit lyonnais, se réouvre lundi 10 mai, l’avocat de Bernard Tapie (78 ans) a annoncé qu’il sera bien présent devant la cour malgré son cancer.

A propos de


  1. Bernard Tapie

Il ne jettera pas l’éponge. Encore prêt à se défendre, en dépit de son éprouvant combat contre la maladie et d’une récente agression subie à son domicile, Bernard Tapie se rendra devant la justice. “Il est désireux de s’expliquer“, a confié son avocat Hervé Temime cité par Le Parisien. En octobre, son procès en appel avait été renvoyé, à la suite d’une expertise ayant conclu que l’ex-président de l’OM n’était pas en état de comparaître.

Bernard Tapie a en effet de quoi être fatigué. Car outre la maladie, qu’il a courageusement évoquée au JT de TF1, cette affaire semble interminable. Devant la cour d’appel de Paris, il comparaît avec cinq autres prévenus, dont le PDG d’Orange Stéphane Richard, pour des soupçons d’escroquerie dans l’arbitrage du Crédit lyonnais à propos de la revente d’adidas, qui avait octroyé à l’ex-ministre 403 millions d’euros, avant que la décision ne soit annulée pour “fraude” en 2015. Le mari de Dominique avait été relaxé en première instance mais le parquet, qui avait requis cinq ans de prison ferme pour l’homme d’affaires, a fait appel.

Bernard Tapie confiant

Les débats autour de Bernard Tapie doivent s’achever le 14 juin au plus tard, avant que la décision ne soit mise en délibéré. Même si cela ne signera pas la fin des ennuis pour l’ex-ministre de la Ville, dont la dette fait toujours l’objet de discussions. “Nous avons passé la première étape d’une manière formidable, avec une magistrate qui, il faut le rappeler, est particulièrement sévère, avait-il confié au JT de TF1. Elle ne fait pas de cadeau et elle nous a relaxés. Il faut qu’on confirme que les conditions de la relaxe étaient bonnes, espère Bernard Tapie, toujours confiant malgré les coups durs.

Crédits photos : DOMINIQUE JACOVIDES / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet