Bernard Pivot : sa blague coquine à Anne Elisabeth Lemoine dans “C à vous”

Vendredi 8 janvier 2021, Bernard Pivot était l’invité de C à vous sur France 5 afin de défendre son livre Mais la vie continue. L’écrivain de quatre-vingt-cinq ans a évoqué sa sexualité épanouie, malgré son âge avancé et en a profité pour tacler l’animatrice Anne-Elisabeth Lemoine.

  • Anne-Elisabeth Lemoine

L’écrivain n’a rien perdu de son humour cocasse. Vendredi 8 janvier 2021, Bernard Pivot était invité sur le plateau de C à vous sur France 5 afin de défendre son dernier livre, Mais la vie continue, paru aux éditions Albin Michel. Après avoir passé plusieurs mois isolé dans son appartement parisien à cause du confinement, le journaliste de quatre-vingt-cinq ans peut enfin prendre l’air ! Mais surtout… il peut retrouver les bras de sa compagne qui vit en province loin de lui. C’est donc requinqué et le sourire aux lèvres que Bernard Pivot a évoqué le thème de son dernier ouvrage : le temps qui passe. Avec cette poésie qui lui est propre, l’écrivain a évoqué un “sujet très tabou” qui le passionne pourtant énormément : sa sexualité d’octogénaire.

Bernard Pivot ne se prive pas d’une partie de jambes en l’air !

“L’amour des octogénaires n’est pas très esthétique par rapport aux jeunes gens, bien entendu… Et puis, il n’est pas très productif non plus !”, a-t-il balancé, avec humour. Cependant, l’ancien président de l’Académie Goncourt ne se laisse pas abattre. Comme il l’explique sans gêne, il continuera de pratiquer une activité sexuelle tant que son corps le lui permettra : “J’ajoute que les médecins encouragement les hommes et les femmes à continuer de faire l’amour tant qu’ils le peuvent !“, a-t-il balancé, provoquant les rires sur le plateau.

Intriguée par ces révélations, la présentatrice s’interroge : “Pour des raisons de santé ou pour des raisons de moral ?”“Non, de santé ! Parce que c’est bon !”, répond Bernard Pivot, qui monte d’un ton. “Ne vous énervez pas !”, répond Anne-Elisabeth Lemoine, avec le sourire. Jamais en reste, le journaliste et écrivain surenchérit avec une blague plutôt osée : “Vous verrez, vous verrez !”, a-t-il balancé, levant la main vers son interlocutrice. “Je verrai bientôt, malheureusement !”, a répondu Anne-Elisabeth Lemoine, plutôt gênée. Ce n’est pas aux vieux singes que l’on apprend à faire la grimace !

Source: Lire L’Article Complet