Avec « Affliction », The Penelopes et l'actrice Virginie Ledoyen s'en donnent à cœur joie

Le groupe The Penelopes revient avec Virginie Ledoyen sur l’enregistrement de leur duo, « Affliction », un titre de leur album « Actress », à paraître en novembre

Ils chantent l’histoire d’une rupture, de la perte d’un être cher. Axel Basquiat et Vincent Trémel, du groupe The Penelopes, ont convié l’actrice Virginie Ledoyen à chanter avec eux. Affliction, c’est l’accord parfait entre la voix suave d’une icône du cinéma et la musique d’un groupe électo-rock. Disponible ce vendredi, le titre fera partie du disque Actress, un album prévu pour novembre, et qui réunit déjà les actrices Isabelle Adjani et Asia Argento. En attendant la sortie future d’un titre avec Nathalie Baye…

« En une après-midi, sans trop répéter, la chanson était enregistrée », confient The Penelopes à 20 Minutes à propos de leur duo avec Virginie Ledoyen.

Un enregistrement tout en simplicité

« On s’est rencontrés une heure avant l’enregistrement pour discuter brièvement des intentions et des paroles de la chanson. On était un peu impressionnés à l’idée de rencontrer Virginie, nous avoue Axel, chanteur et compositeur du groupe. Heureusement, grâce à son sourire, elle a brisé la glace d’un seul coup ». Pour l’actrice, qui n’a véritablement découvert les deux musiciens qu’après avoir reçu leur proposition de collaboration, il n’y avait pas d’appréhension particulière. « Axel et Vincent avaient beaucoup travaillé en amont, ils connaissaient ma tessiture, la chanson me plaisait, donc je n’ai eu qu’à me glisser dans un écrin ». « Elle s’est jetée dans le projet à l’anglo-saxonne. On n’aurait pas eu le courage de le faire », affirme le groupe.

Une seule après-midi fut nécessaire à l’enregistrement du titre. Un enregistrement tout en simplicité que les garçons ont dirigé d’une main de fer dans un gant de velours. « Quand on travaille avec des gens qui savent ce qu’ils veulent, l’autorité est naturelle. Si quelque chose n’allait pas, on le refaisait de manière très simple », nous explique Virginie Ledoyen. Car pour « les mecs les plus détendus du monde », la musique est une affaire de plaisir. Cela ne les intéresse pas d’avoir à gérer une entreprise ou de prendre le risque de devenir de mauvaises personnes. « A l’âge de dix-sept ans, on a rencontré The Cure en afterparty. Le bassiste nous avait dit “have fun” mais c’était flou. Dix ans après, on a enfin compris qu’il fallait s’amuser avec la musique ».

Un duo rêvé

Pour Virginie Ledoyen, cette participation à un album n’est pas une première. Vous souvenez-vous de son exquise voix nous susurrant « cet enfant-là te ressemble » sur l’album hommage Elles & Barbara, ou de son apparition sur le titre Happiness d’Adam Cohen ? Entrer dans l’univers musical d’un artiste est pour la comédienne un plaisir lui permettant de délaisser son métier d’actrice le temps d’une chanson. « Très souvent on me fait chanter à la Gainsbourg, en parlé-chanté, mais Axel et Vincent m’ont proposé de véritablement chanter sur une mélodie. C’était vachement séduisant, d’autant plus qu’Axel a une voix aussi grave que la mienne ». Ce titre rythmé, teinté de mélancolie, est l’histoire d’une séparation. A la fois triste et porteur d’espoir, il pose la question de survivre au départ de l’être aimé. Un thème qui touche Virginie : « Il a pu m’arriver d’avoir des chagrins. Une histoire d’amour qui s’arrête, c’est une petite mort. Cette chanson traduit parfaitement ce que l’on ressent dans ces moments ».

La mélancolie est un sujet récurrent du répertoire des Penelopes. On la retrouve dans les morceaux Meet Me By The Gates, enregistré avec l’actrice la plus prisée du cinéma français, Isabelle Adjani, et Dream Baby Dream, en duo avec l’énigmatique Asia Argento. Deux chansons qui, avec Affliction, figureront sur l’album Actress, à paraître le 27 novembre prochain. Chaque titre du disque sera l’occasion de découvrir en musique les voix de personnalités qu’ils admirent. « On voulait faire un disque avec des actrices très intelligentes, à fleur-de-peau, pas des hit-girls qui ne sont que dans l’image, qui n’ont pas de fond, mais des femmes qui, en chantant, savent dévoiler leur âme ». Cet album sera l’occasion pour Axel et Vincent de faire leur retour sur scène après l’annulation d’une série de concerts qu’ils n’avaient pas eu le temps d’annoncer au printemps. Virginie Ledoyen est a priori réticente à l’idée de les rejoindre. Qu’à cela ne tienne, le groupe fera tout pour la convaincre. « On ira jusqu’à la traîner avec nous », lancent-ils dans un éclat de rire.

Source: Lire L’Article Complet