Anne Sinclair sous "l'emprise" de DSK : elle révèle pourquoi elle l'a soutenu durant le scandale

Dix ans après l’affaire du Sofitel, Anne Sinclair s’apprête à sortir le livre Passé Composé aux éditions Grasset. Dans ce dernier elle évoque sa relation avec Dominique Strauss-Khan, un homme qui aurait eu une emprise sur elle.

Le 14 mai 2011 est un jour qu’Anne Sinclair n’oubliera jamais. Ce jour-là, la journaliste a appris l’arrestation de son mari de l’époque, Dominique Strauss-Khan. Séjournant à l’hôtel Sofitel de New York, il avait été accusé de viol par une femme de chambre désormais connue de tous, Nafissatou Diallo. Des accusations auxquelles l’ancienne vedette de TF1 n’avait d’abord pas crues. “Anne Sinclair n’a pas cru au complot, ni au viol. Il ne pouvait s’agir que d’un ‘rapport sexuel consenti’, elle n’a jamais senti chez Dominique la moindre violence“, rapporte le magazine Paris Match dans son dernier numéro, alors que la journaliste s’apprête à sortir le livre Passé Composé aux éditions Grasset. La vedette de télévision l’avoue : elle a cru aveuglément en l’innocence du célèbre homme politique. Pourquoi ? Car elle avoue avoir à l’époque été sous son emprise. Complètement envoûtée par l’homme qu’il était, elle n’aurait pas su discerner sa part d’ombre.

Anne Sinclair ne voulait pas déplaire à DSK

Dans son ouvrage attendu le 2 juin prochain, Anne Sinclair évoque ce sentiment d’emprise qu’elle ressentait à l’égard de Dominique Strauss-Khan. Un mot qu’elle n’aurait jamais pensé utiliser tant celui-ci lui semblait insensé et inapproprié. Pourtant avec le recul, la journaliste se rend compte qu’elle a reproduit le schéma de sa mère. “J’ai réalisé quelle forme de dépendance me liait à Dominique, confie-t-elle dans son livre, dont Paris Match dévoile les bonnes feuilles. Avec lui, je reproduisais un modèle dont je n’étais, à vrai dire, pas émancipée : l’impossibilité de déplaire, la hantise du désaccord et du courroux de l’autre. On appelle cela l’emprise. Elle peut être d’ordre sexuel, intellectuel, elle était pour moi d’ordre affectif.”

Pourtant après des années de ce qu’elle compare à de la soumission, Anne Sinclair est enfin parvenue à s’émanciper de celui qui était prédit pour devenir président de la République. Divorcée depuis 2013, elle a même retrouvé l’amour au bras de l’historien Pierre Nora, de 17 ans son aîné…

Source: Lire L’Article Complet