Alessandra Sublet : ce mensonge qui lui a valu d’être expulsée des États-Unis

Dans une interview accordée à Paris Match, Alessandra Sublet s’est confiée sur son ambition, qui l’a carrément poussée à mentir pour effectuer un stage aux États-Unis. Résultat : elle a été rapatriée en France.

Alessandra Sublet

Udécidé de raconter dans une autobiographie intitulée J’emmerde Cendrillon, dont la sortie est prévue ce jeudi 27 mai. L’occasion de revenir sur son parcours, ses réussites, ses échecs, et surtout son ambition. Il faut assumer avoir envie de réussir, a-t-elle confié dans une interview accordée à Paris Match, à la veille de la sortie de son livre. Ajoutant : “Les belles voitures, les grandes maisons, les vacances luxueuses, on en parle comme de Voldemort dans Harry Potter : c’est tabou. Pourquoi juger ceux qui se défoncent au boulot pour bien gagner leur vie ? Alessandra Sublet, qui a eu deux enfants avec son ex-mari, Clément Miserez, prénommés Charlie et Alphonse, précise tout de même : “Je vis à la campagne, je ne suis pas mariée à un chanteur connu, mes enfants ne le dont pas non plus, je n’ai pas de villa sur les hauteurs de Beverly Hills”. Son amie Laeticia Hallyday appréciera…

Un CV bidonné

Alessandra Sublet a toujours été guidée par l’envie de réussir. Non diplômée, elle s’est démenée pour y arriver. Elle reconnaît même avoir été “stratège”… voire menteuse. “Pour être embauchée chez MTV, à New York, elle bidonne son CV, va jusqu’à se faire une fausse carte de sécurité sociale…”, peut-on lire dans les pages de Paris Match. Résultat : “Elle est rapatriée de force vers Paris à cause de son infraction culottée”. Cela ne l’a cependant pas arrêtée : “De retour en France, elle appelle toutes les sociétés de production parisiennes pendant des mois pour obtenir un casting et transforme le classique Alexandra en Alessandra afin de marquer les esprits”. Elle finit par être embauchée à Radio Nova en 2000. Les débuts d’une carrière jalonnée de succès.

Source: Lire L’Article Complet