Affaire Berry : quand Jeane Manson se confiait dans un livre sur la “violence morale et physique” de son ex-mari Richard Berry

Au cours d’un entretien accordé au Figaro jeudi 4 février 2021, Jeane Manson s’est souvenue avoir évoqué la “violence morale et physique” dont faisait preuve son ex-mari Richard Berry à son égard. La veille, l’actrice avait apporté son soutien à ce dernier, accusé d’inceste par sa fille Coline.

  • Richard Berry

Dans une plainte déposée en janvier 2021 par sa fille Coline, Richard Berry est accusé de viols, agressions sexuelles et corruption de mineur. Des déclarations donnant lieu à l’ouverture d’une enquête. Les faits remontraient à plus de 30 ans. La fille de l’acteur, âgée de 45 ans à présent, évoque des scènes ayant eu lieu entre ses 8 et 10 ans, alors que son père était marié avec la chanteuse Jeane Mason. Ainsi, par le biais d’un communiqué relayé par l’AFP sur les réseaux sociaux, l’actrice et ex-femme de Richard Berry affichait son soutien à son ex-mari en niant les accusations de son ex-belle-fille : “Cette démarche semble inspirée par le fort ressentiment d’une fille à l’égard de son père dans des relations familiales tumultueuses”, assurait celle qui est également visée par cette plainte.

Quelques heures plus tard, Jeane Manson se disait une nouvelle fois “horrifiée” par les propos de Coline Berry. Sur le plateau de Touche pas à mon Poste, elle avait pris une nouvelle fois la défense de son ex-mari. “J’ai vécu très peu de temps avec Richard Berry. Durant le peu de temps que j’ai passé avec elle, à aucun moment je n’ai eu connaissance de faits à caractère incestueux de la part de Richard. Je dénonce cette inquisition malsaine. C’est une affaire entre un père et une fille qui n’arrivent pas à se comprendre. Ce n’est pas mon histoire”, disait-elle. Jeane Manson, profondément attristée d’être citée dans ce dossier, a finalement décidé de porter plainte contre son ex-belle fille.

“J’avais raconté la violence de son père à mon égard”

Une ancienne belle fille qui lui avait déjà parlé de ces accusations, comme elle s’en souvient dans les colonnes du Figaro jeudi 4 février 2021. C’était en 2019. “Après des années de silence, elle m’avait appelée pour me proposer de déjeuner avec elle. À table, elle m’avait tout déballé. J’étais restée sans voix. Je n’ai pas cru un seul mot de ce qu’elle racontait et je le lui ai dit”, rapporte-t-elle. Néanmoins, Jeane Manson tient à souligner qu’elle avait remarqué des excès de violence chez son ex-mari, comme elle l’écrivait dans son livre Une Américaine à Paris, paru en 2011. Ainsi, Coline Berry avait souhaité parler avec elle de certains des supposés comportements de son père :Elle avait lu dans mon livre, Une Américaine à Paris, les pages où j’avais raconté la violence de son père à mon égard, aussi morale que physique. J’avais précisé, dans un dernier chapitre, que je lui avais pardonné et que tout cela appartenait à un passé dont je ne voulais plus entendre parler. Des actes parfois violents à l’égard de ses ex-femmes que Richard Berry a lui-même reconnus dans une enquête publiée par Le Monde.

Richard Berry et Jeane Manson restent présumés innocents des faits qui leur sont reprochés jusqu’au jugement de cette affaire.

Source: Lire L’Article Complet