S.O.S. ! Comment réparer des cheveux brûlés ?

Quand on use et abuse du lisseur ou du sèche-cheveux à forte température, les pointes et une partie des longueurs se dessèchent et s’abîment. Comment éviter cela, et, une fois que les cheveux sont vraiment brûlés, comment retrouver une belle texture ? On fait le point avec un pro.

Cela fait un moment que les extrémités de nos cheveux semblent effilochées, ternes et des nœuds se sont installés au bas de chaque mèche. Alerte ! Ce sont les signes de cheveux brûlés par un usage trop intensif d’appareils chauffants comme le lisseur et le fer à boucler des soins inappropriés, une permanente ratée ou encore une décoloration mal maîtrisée. Autre indice : “En essayant de démêler ou de brosser les longueurs, on a du mal à faire passer le peigne, sans que les fibres restent entre les dents”, indique Adir Abergel, Directeur créatif chez Virtue, marque américaine experte en soins réparateurs.

Vite, on met en place un plan d’urgence pour récupérer une belle texture et surtout, on identifie la source du problème pour ne plus se retrouver à nouveau avec le cheveu cramé ! 

Comment soigner un cheveu cramé ?

Idéalement, il vaut mieux éviter d’utiliser la chaleur quotidiennement et de privilégier pendant quelques jours les techniques de séchage à l’air par exemple. Si on ne peut pas se passer d’une machine, on s’assure au moins qu’elle offre une maîtrise optimale de la chaleur avec, de préférence, des plaques en tourmaline (comme les modèles de GHD), ou qu’elle utilise la vapeur d’eau (Steampod de L’Oréal Professionnel). 

Il convient d’utiliser au préalable un bouclier thermique qui protège la fibre, ainsi qu’un masque capillaire revitalisant pour protéger, hydrater et nourrir en profondeur les cheveux après chaque shampoing, conseille le pro. “Le masque de traitement réparateur de Virtue Lab est parfait car il hydrate en profondeur les cheveux et ajoute de la brillance en 3 minutes sous la douche. Sa formule légère et extrêmement hydratante permet aux cheveux les plus fins d’absorber ce produit sans jamais les alourdir.”

Un bon réflexe aussi : procéder à une coupe régulière des pointes pour éliminer les fourches et les longueurs trop abîmées qui plombent l’ensemble de la chevelure. “Je recommande une coupe tous les deux à trois mois sur cheveux mi-longs, indique Adir Abergel. Si vous êtes en train de les laisser pousser, un petit entretien tous les quatre à cinq mois peut suffire en plus d’une bonne routine de soin.”

On peut également opérer quelques changements dans ses habitudes quotidiennes, comme dormir sur une taie d’oreiller en soie, plus douce pour les fibres qui ont tendance à se casser, utiliser une serviette en microfibre pour le séchage, ou ne pas se brosser les cheveux quand ils sont mouillés. Aussi, on opte pour un élastique souple pour les attacher. Le chouchou revient justement à la mode. En bref, on limite au maximum les risques de casse !  

Quels actifs réparateurs privilégier ?

“Des cheveux sains commencent par une base saine, indique le hairstylist. Tous les produits de Virtue Lab contiennent de l’alpha kératine 60 ku comme ingrédient principal, une protéine de kératine pure, de la même taille que celle que nous produisons naturellement. Instantanément reconnaissable par l’organisme, elle vise à combler et réparer tout dommage.” Ses actions : nourrir, renforcer et faire briller.

Un bain d’huile comme soin avant-shampoing permet également de nourrir et protéger les fibres endommagées. On enduit ses cheveux d’huile végétale de la racine jusqu’aux pointes et on laisse poser sous une serviette chaude (ou pas) au moins 20 minutes. Les lipides des huiles végétales vont nourrir en profondeur la fibre en pénétrant les écailles du cheveu, renforcer la fibre et limiter la casse.

  • Le beurre de karité, nourrissant et puissant
  • 4 méthodes bluffantes pour lisser ses cheveux sans chaleur

Source: Lire L’Article Complet