Rouge à lèvres rouge : les bons et les mauvais réflexes après 50 ans

Féminine, chic, pétillante et affirmée, la bouche rouge peut parfois intimider. Voici tout ce qu’il faut savoir afin d’afficher des lèvres dessinées et de toute beauté.

Restez informée

Les Françaises ont toujours eu la réputation d’être chics, et la bouche rouge est l’une de nos signatures beauté. Aujourd’hui, le bas de notre visage est souvent camouflé derrière un masque, mais rien ne nous empêche, pour notre propre plaisir, d’adopter une bouche rouge.

A toutes celles que les lèvres écarlates intimident, qui pensent qu’une bouche colorée risque de durcir leurs traits ou de leur donner un air trop “dadame”… vous allez être étonnées ! Selon Joséphine Bouchereau, make up artist, le rouge est la couleur idéale, celle qui convient à toutes les femmes, quel que soit leur style et leur âge. « Même lorsqu’on se maquille peu, une bouche rouge apporte immédiatement un côté joyeux. Inutile d’adopter le total look sophistiqué et de porter des talons. Elle s’accorde à tous les styles », explique-t-elle. La bouche rouge doit être perçue comme un accessoire de mode qui valorise un look, et c’est encore plus vrai après 50 ans. Suivez le guide pour éviter les faux pas.

Bouche rouge : les bons réflexes

– Adopter un rouge à lèvres à la texture satinée. Plus confortable à porter car il ne dessèche pas les lèvres, le rouge satiné ne fige pas les traits et ne marque pas les rides contrairement aux textures mates. Le mat est magnifique, à condition de savoir le poser correctement. Si vous préférez cette dernière texture, Joséphine Bouchereau conseille de l’appliquer le matin sans le retoucher au cours de la journée, au risque d’obtenir un effet cartonné et de marquer les traits. Après la pause déjeuner, mieux vaut rehausser la couleur à l’aide d’un baume hydratant pour garder un joli résultat.

Oser le vrai rouge. Il n’y a rien de plus lumineux que le rouge sang. Et n’ayez crainte, il est parfait même après 50 ans. Autre possibilité, un rouge coquelicot, légèrement orangé, pour apporter de la chaleur à votre teint.

Jouer les combinaisons. Mariez deux rouges à lèvres aux nuances différentes si aucune couleur ne convient parfaitement à vos goûts ou à votre teint, ou mélangez les textures, par exemple un rouge mat avec un baume hydratant ou encore un semi-mat avec un crayon.

S’armer des bons outils. Réussir à définir le contour de ses lèvres avec un simple bâton de rouge à lèvres n’est pas donné à tout le monde ! L’experte recommande d’utiliser un produit liquide dont l’embout un peu pointu permet une meilleure précision, pour une bouche parfaitement dessinée, sans bavure ni pigment qui file dans les ridules.

Tracer les contours après avoir déposé la couleur. Même si ce n’est pas ce que vous avez appris, vous verrez, c’est beaucoup plus simple dans cet ordre. Après avoir coloré de rouge votre bouche et mimé un baiser, dessinez les contours à l’aide de l’embout ou d’un crayon. N’hésitez pas à combler là où vous souhaitez “tricher” pour repulper vos lèvres plus pulpeuses.

Bouche rouge : les pièges à éviter

– Les textures trop mates. Surtout si la peau de votre visage est en manque d’hydratation. Cela ne fera qu’accentuer ce défaut et durcira l’ensemble des traits.

– Ne pas dessiner le contour des lèvres. Déposez un peu de couleur en tapotant légèrement et rapidement sans marquer les contours ne convient qu’aux lèvres charnues. Avec le temps, les lèvres deviennent plus fines. Or, plus la bouche est petite, plus il est important de bien définir les contours pour ne pas avoir l’air pincé ou faire plus que son âge.

– Choisir un rouge qui tire vers le terracotta. Un rouge à lèvre rouge orangé oui, mais sans virer à la couleur terre cuite ! Lorsqu’il y a trop de marron dans la couleur, cela vieillit le visage, surtout si l’on a un style un peu classique. Par ailleurs, ces nuances “terre” ont tendance à faire ressortir les dents jaunes !

A lire aussi :

⋙ Peut-on porter la bouche rouge à 50 ans et plus ?

⋙ Satiné, mat, cushion… bien choisir son rouge à lèvres après 50 ans

⋙ Beauté + 50 ans : un beau sourire pour les fêtes

Source: Lire L’Article Complet