VIDÉO – « Je m’en vais ! » : Pascal Praud quitte le plateau de « L’Heure des pros »

En plein débat sur l’hymne des Bleus dans le cadre du prochain Euro, Pascal Praud s’est levé, prêt à quitter le plateau face au comportement de ses chroniqueurs. Sa patience a des limites !

A propos de


  1. Pascal Praud

Pascal Praud a perdu patience. Sur le plateau de L’Heure des Pros 2 ce jeudi 27 mai, l’animateur s’est agacé, alors que ses chroniqueurs parlaient tous en même temps, sans écouter les arguments de chacun. Dans un débat particulièrement animé sur l’hymne de l’équipe de France pour l’Euro 2021, qui sera interprété par le rappeur Youssoupha, les quatre chroniqueurs, dont Élisabeth Lévy et Gilles-William Goldnadel, avaient bien du mal à accorder leurs violons. Un brouhaha qui a particulièrement irrité Pascal Praud, qui a leur a d’abord demandé de se calmer.

Cette émission a commencé depuis trois minutes c’est déjà le bazar. Ecoutez-vous ! Tout le monde parle les uns sur les autres, je ne vais pas toute ma vie passer mon temps à dire ‘écoutez-vous“, a-t-il lancé. Malgré son avertissement, les différents avis étaient difficilement audibles. Le chef d’orchestre de l’émission s’est alors levé, en déclarant : “Je m’en vais !“. Puis d’expliquer : “Je m’en vais, Elisabeth ne peut même pas parler. Mais vous avez quel âge? Mais vous avez deux ans et demi“.

Les esprits s’échauffent

Pascal Praud a finalement repris ses esprits et regagné son fauteuil. C’était pourtant sans compter sur l’agitation des chroniqueurs, décidément très animés par le sujet qui fait polémique au sein de la Fédération française de football. “Soyez gentil parce que là il y a Dominique Grimault qui m’écoute qui dit ‘envoie des cartons, c’est inaudible’. Franchement, c’est inaudible. Je pars vraiment je vais vous laisser tous seuls. On va faire le monde du silence. Vous n’êtes plus sérieux, vous êtes partis vous avez pris la confiance, je ne sais pas“, a-t-il déclaré. Ambiance !

Crédits photos : Capture d’écran Cnews

Autour de

Source: Lire L’Article Complet