VIDEO Guillaume Labbé : pourquoi sa participation au calendrier des Dieux du Stade n’est pas qu’un bon souvenir ?

Guillaume Labbé a un passé coquin qu’il ne cache pas : ancien joueur de rugby, il avait participé au calendrier des Dieux du Stade. Sauf qu’il a eu, à l’époque, une très mauvaise surprise en découvrant le making-of.

Avant de devenir l’acteur de tous les projets (Plan Cœur, Je te promets, L’école de la vie), Guillaume Labbé était prédestiné à une toute autre carrière. Au début des années 2000, le jeune homme de pas encore 20 ans est un espoir du Stade Français, le club de rugby qui rafle tout alors dans son stade de Jean-Bouin, dont les titres de champion de France, en 2000 justement, mais aussi en 2003 et 2004. L’arrière ne se fera pas remarquer pour ses prestations sur le terrain, mais va, d’une autre façon, crever l’écran…

En 2003 et en 2004, il prend la pose dans le fameux calendrier des Dieux du stade. “J’avais 19 ans, je n’avais jamais fait de mannequinat et je me suis retrouvé à poser à poil. Mais c’était super marrant à faire…”, confiait à Télé-Loisirs le comédien, amusé qu’on lui rappelle son passé, en novembre 2019. Et pour ceux qui veulent en savoir plus, c’est possible : il suffit de se procurer Dieux du stade : Le making-of du calendrier 2004, sorti en DVD à l’époque, et où Guillaume Labbé fait sa première apparition devant une caméra. Sauf que cette première n’est pas vraiment un bon souvenir…

Grosse panique

Alors que Laurent Ruquier, pour Les enfants de la télé, avait mis la main sur ce making-off, Guillaume Labbé a raconté une anecdote sur ce tournage, et les retombées. “Il y avait un premier calendrier, sur le contrat il y avait un article qui disait qu’on ne pouvait pas voir le sexe du joueur. La deuxième année, il n’y avait pas d’article”, rembobine-t-il. En conséquence, Guillaume Labbé refuse de signer le contrat et fait rajouter la mention disant qu’on ne verra pas son sexe… Sauf que.

Sauf que, sur le Making-of du calendrier, les spectateurs auront la surprise de voir “une bonne partie” de l’anatomie du jeune homme. “Je le regarde sur mon ordi, et je vois qu’on voit une bonne partie”, dévoile-t-il. Paniqué, considérant que ce qu’il se passe est “atroce”, Guillaume Labbé contacte Max Guazzini, le président du Stade Français à l’origine de l’idée. Ce dernier prend une décision “de grande classe” : faire détruire les DVD qui n’étaient pas encore partis. Et permettre à Guillaume Labbé de souffler.

Source: Lire L’Article Complet