VIDEO – « Chez vous, c’est morne plaine ! » : Pascal Praud raille Bruno Retailleau

Alors que le parti des Républicains semble manquer d’une figure pour l’incarner, Pascal Praud n’a pas manqué de railler Bruno Retailleau, député LR, invité dans L’Heure des Pros, ce mercredi 17 mars.

A propos de

  1. Pascal Praud

  2. Bruno Retailleau

La présidentielle de 2022 approche et le parti républicain semble avoir du mal à sortir la tête de l’eau, affaibli encore récemment par la condamnation de Nicolas Sarkozy pour corruption et trafic d’influence. Pascal Praud s’est amusé de cette crise au sein du parti LR en raillant son invité Bruno Retailleau. “Il y a même plus de candidat chez vous, c’est morne plaine !”, a-t-il lancé ce 17 mars sur le plateau de L’Heure des Pros, sur CNews. Ajoutant : “Nicolas Sarkozy paraît-il qu’il va voter pour Emmanuel Macron ! Paraît-il que les Républicains, ça va plus, il y a plus un candidat !”

Bruno Retailleau s’est félicité d’être présent sur le plateau pour “démentir l’information”. Il assure en effet qu’il ne votera pas pour Emmanuel Macron. “La France ne supportera pas un autre quinquennat d’Emmanuel Macron. Je pense d’ailleurs qu’il sera battu” a-t-il affirmé. “Mais je suis pas sûr que c’est vous qui allez gagner, a alors rétorqué Pascal Praud pour le chambrer. Mais quel est le candidat aujourd’hui ? Quelle est la figure qui s’impose, on est quand même à un an de la présidentielle, moi j’ai jamais vu ça.”

“Une lente et pathétique dérive de LR”

Alors que le renoncement de François Barroin serait déjà acté pour de nombreux membres des Républicains, tous sont à la recherche de celui qui pourrait les représenter à la Présidentielle. Parmi les candidats potentiels, Bruno Retailleau, actuel président du groupe au Sénat est loin de faire l’unanimité, comme rapporté par Le Monde en septembre dernier. “Une lente et pathétique dérive de LR, estimait un ministre d’Emmanuel Macron cité par Le Figaro, le 7 mars dernier. La droite en tant que parti a de toute façon signé son arrêt de mort en refusant de choisir entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen le soir du premier tour de 2017.”

Crédits photos : Capture d’écran / CNews

Autour de

Source: Lire L’Article Complet