VIDÉO – « Arrêtez ! On ne peut pas dire ça ! » : Jean-Marc Morandini recadre un anti-vaccin

Ce vendredi 8 janvier, Carlo Alberto Brusa, qui fait partie des militants anti-vaccins contre la Covid-19, était l’invité de “Morandini Live” sur CNews. Alors qu’il soutenait que c’était le confinement, et non le virus, qui avait tué les résidents d’Ehpad, il s’est aussitôt fait recadrer par Jean-Marc Morandini.

A propos de

  1. Jean-Marc Morandini

Sa position est on ne peut plus claire. Ce jeudi 7 janvier, un sondage Harris Interactive réalisé pour LCI a décrété que 56% des Français souhaitaient se faire vacciner contre la Covid-19. Un chiffre qui a considérablement augmenté depuis décembre, date à laquelle ils n’étaient encore que 45%, soit moins d’un Français sur deux, à envisager de recevoir une dose de vaccin. Malgré ce constat, certaines personnalités sont restées campées sur leurs positions. C’est le cas de l’avocat Carlo Alberto Brusa, qui fait partie des militants anti-vaccins contre la Covid-19. Invité dans l’émission Morandini Live ce vendredi 8 janvier, il a tenu un discours tranché à ce sujet :À l’état actuel, il ne faut pas se faire vacciner!, a-t-il déclaré. “Et on prend le risque de tuer les gens dans les Ehpad ?”, s’est interrogé, perplexe, Jean-Marc Morandini.

“Monsieur Morandini, les gens dans les Ehpad ont été tués par des choix stratégiques de santé qui ont été catastrophiques. Le confinement ! Vous avez des rapports et même au Sénat, on a parlé de l’erreur commise”, a-t-il martelé, avant de se faire interrompre sèchement par l’animateur de CNews : “Mais ce n’est pas le confinement qui tue ! Arrêtez ! On ne peut pas dire ça, s’est emporté Jean-Marc Morandini. Présent à ses côtés, le docteur Jean-Michel Cohen a alors souhaité éclaircir un point : Les Ehpad sont des lieux confinés, avec des gens fragiles. Il suffit qu’il y en ait qui soit contaminé, avec la circulation dans l’Ehpad, pour qu’on ait tout le monde contaminé. Voilà ce qui se passe”, a-t-il rectifié. Et son interlocuteur de rétorquer : “En Italie, quand il y a un cluster en Ehpad, on enlève les gens des Ehpad, pour éviter qu’ils restent ensemble.”

L’avocat Carlo Alberto Brusa évoque “un chantage vaccinal”

Sur le plateau de Morandini Live, Carlo Alberto Brusa tenu à préciser : “Je ne suis pas un anti-vaccin, mais je suis anti-vaccin contre le Covid-19”, a expliqué l’avocat, soulignant que celui qui est aujourd’hui proposé aux Français n’était “pas un vaccin” à ses yeux : “Je ne me ferai absolument pas vacciner (…) En l’état actuel, il n’y a pas d’immunité acquise”, a-t-il affirmé, et d’enfoncer le clou en évoquant un chantage vaccinal”.

Depuis que l’épidémie de coronavirus est arrivée sur le territoire français, l’avocat, qui a défendu plusieurs sportifs tels que Franck Ribéry ou Zinédine Zidane par le passé, s’est attaqué à un nouveau créneau : les mesures sanitaires mises en place par le gouvernement. Comme le rappelait Quotidien, récemment, Carlo Alberto Brusa s’est jusqu’ici opposé à l’amende de 135 euros en cas de non-respect du port du masque, au confinement et plus récemment au vaccin.

Crédits photos : Capture d’écran CNEWS

Source: Lire L’Article Complet