« Quelle question personnelle » : Marine Le Pen refuse de parler de ses amours mais parle de ses chats !

Dans Face à BFM, Marine Le Pen a abordé tous les sujets. Tous sauf un, sa vie intime. La présidente du RN refuse de parler de ses amours mais parle de ses chats.

A propos de

  1. Marine Le Pen

En septembre 2019, on apprenait la rupture de Marine Le Pen et de son compagnon Louis Aliot. Depuis, la présidente du RN reste très discrète sur sa vie privée. Invitée dans Face à BFM, Marine Le Pen a refusé de parler de ses amours mais a évoqué ses compagnons de vie : ses chats. Après qu’elle a égratigné Emmanuel Macron ou encore mis quelques tacles à Éric Dupond-Moretti, Marine Le Pen a été interrogée sur sa vie de couple par Bruce Toussaint.

Et vous entrez seule à l’Elysée d’ailleurs, si vous êtes élue, a demandé le journaliste en pointant du doigt son invitée. Ou c’est un couple qui entre ?” Interloquée, Marine Le Pen s’est mise à rire et a répondu : “Quelle question personnelle, enfin monsieur Toussaint, franchement !” “Dans l’histoire de la 5e république, il n’y a eu que des couples”, précise alors l’ancien présentateur de L’Édition Spéciale sur Canal+. “Oui, bah il y a eu que des couples. Mais il y aura beaucoup de changements vous savez avec mon élection”, a alors affirmé Marine Le Pen, amusée.

“Ils me procurent une joie profonde, me consolent”

Puis, celle qui a divorcé deux fois, de Franck Chauffroy, le père de ses 3 enfants, et de Eric Iorio, a alors évoqué ses fidèles compagnons, ses chats. “On a l’habitude aussi de voir des chiens dans les jardins de l’Elysée, là vous aurez des chats, a-t-elle indiqué. Ça fait au moins un changement !” Ce n’est pas la première fois que cette passion pour les félins est abordée. En janvier dernier, L’Express révélait que la fille de Jean-Marie Le Pen avait passé un diplôme d’éleveuse professionnelle de chats pendant le confinement. Une information plutôt insolite confirmée par Jordan Bardella au micro de RTL. Qui précisait que Marine Le Pen aime à se qualifier de “mère à chats” et “a une affection pour les animaux”.

Dans les colonnes du Parisien suite à sa défaite aux élections régionales de 2015, la politique de 52 ans confiait : Je pourrais tout arrêter. Faire autre chose. Un élevage de chats par exemple.Réaffirmant son amour pour les chats, elle ajoutait, elle qui se voit bien vieillir entourée de félins : Ce sont des animaux exceptionnellement intelligents. Ils me procurent une joie profonde, me consolent, me donnent énormément de douceur dans ce monde de brutes.Quant aux révélations sur ses amours, il faudra attendre encore.

Crédits photos : Capture d’écran / BFM

Autour de

Source: Lire L’Article Complet