Michèle Rubirola malade : qui est Benoît Payan, son successeur supposé ?

Benoît Payan, premier adjoint de la maire de Marseille Michèle Rubirola, pourrait échanger les rôles avec cette dernière lors du prochain conseil municipal de la ville phocéenne. Portrait du socialiste.

A propos de

  1. Michèle Rubirola

Michèle Rubirola, en proie à des problèmes de santé, quitte son poste de maire de Marseille quelques mois seulement après une élection municipale pleine de rebondissements. Et échange de place à une personnalité politique locale qui a sorti son épingle du jeu au printemps dernier : son premier adjoint, le socialiste Benoît Payan.

Je souhaite que notre binôme continue, mais s’inverse. Et que Benoît devienne maire“, a déclaré l’écologiste ce mardi 15 décembre. Au lendemain de la démission, objet d’une rumeur qui courait depuis plusieurs mois, l’homme politique a honoré le souhait de son binôme : “Je me présenterai pour concrétiser le projet que nous avons porté ensemble.Son sort sera décidé ce lundi 21 décembre, dans un vote qui se tiendra durant le dernier conseil municipal de l’année.

https://www.instagram.com/p/CFWh7zMDOJv/

A post shared by Benoît Payan (@benoit.payan)

Ils ont “commencé à faire de la politique ensemble”

Une année 2020 dont le début et la fin n’ont rien à voir pour Benoît Payan, 42 ans. Ce dernier avait revu ses ambitions à la baisse en janvier et renoncé à se présenter aux municipales pour soutenir l’écologiste Michèle Rubirola, elle aussi membre de la liste du Printemps Marseillais. En septembre alors que la médecin était convalescente, il avait assuré son intérim.

Les deux se connaissent bien puisqu’ils ont remporté les élections départementales de 2015 en duo, face au Front National. Et il semble avoir été une sorte de parrain politique pour cette dernière. Un rôle qu’il a renié, en juillet sur France Inter : “Pas du tout. C’est mon amie. On a commencé à faire de la politique ensemble, on a été élus ensemble au département et on est élus ensemble à la ville de Marseille.

Sans vous rien n’aurait été possible…
À tous les marseillais et à tous les amoureux de Marseille : Merci ! pic.twitter.com/mN4EVd33Q1

Pur produit socialiste

S’il a bien brigué son premier mandat électoral au côté de Michèle Rubirola, Benoît Payan, né dans le quartier de Pont-de-Vivaux et éduqué par une mère employée de l’Urssaf, évolue dans la politique depuis des années. Diplômé de l’école de notariat de Marseille, il a travaillé avec Michel Vauzelle, président du conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur jusqu’en 2015, et de Jean-Noël Guérini, président du conseil départemental, dont il a été salarié. Il a aussi fait ses armes dans la sphère politique parisienne au côté de Marie-Arlette Carlotti, suite à sa nomination au poste de ministre déléguée aux handicapés en 2012.

Pur produit socialiste, Benoît Payan a été membre des jeunes socialistes et a soutenu Benoît Hamon lors de la dernière élection présidentielle. Il est soutenu par Olivier Faure, premier secrétaire du PS, qui a salué ce mardi 15 décembre un jeune homme brillant, qui “a la force psychologique d’assumer la direction d’une ville comme Marseille“.

⁦@BenoitPayan (PS, Printemps marseillais) sort fumer une cigarette. Vivats. Il retourne dans l’hémicycle en envoyant des baisers #Marseille #municipales2020 pic.twitter.com/yNCpB0el2I

Crédits photos : Patrick Carpentier / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet