Le saviez-vous ? Melania Trump a été humiliée et boycottée par le monde de la mode

En accédant à la Maison-Blanche, il y a quatre ans, Melania Trump a dû faire face au boycott des créateurs de mode, qui ont refusé de l’habiller en raison de son image ou de sa proximité avec Donald Trump.

Même si Donald Trump n’accepte toujours pas la victoire de son rival, Joe Biden, à la présidentielle américaine, l’heure est cependant au bilan pour Melania Trump, qui se prépare à passer son dernier Noël à la Maison-Blanche. Ce n’est pas un secret, celle qui envisagerait désormais de divorcer, n’a pas embrassé son rôle de Première dame avec bonheur, d’autant plus qu’elle a dû essuyer l’hostilité d’une partie de l’Amérique. Ne serait-ce que la constitution de sa garde-robe lui a valu nombre d’humiliations de la part des créateurs de mode.

Par crainte parfois d’être associés à Donald Trump, beaucoup d’entre eux ont refusé d’habiller son épouse. Il faut dire que l’exemple de Stefano Gabbana, le designer de Dolce&Gabanna, lynché pour avoir remercié dans un tweet Melania Trump d’avoir porté l’une de ses robes lors du Jour de l’an de 2017, n’a pas non plus aidé, rappelle Le Parisien. Résultat, les grands noms de la mode lui ont tourné le dos, à l’image de Marc Jacobs, Tom Ford, Philip Lim ou encore la française Sophie Theallet, qui a habillé Michelle Obama.

Une image incompatible

Invité dans l’émission “The View”, diffusée sur la chaîne américaine ABC, Tom Ford avait expliqué à l’époque avoir refusé d’habiller Melania Trump, car la Première dame “ne représentait pas forcément l’image [qu’il voulait] donner à [sa] marque”. Sophie Theallet, de son côté, avait surenchéri en affirmant que la rhétorique raciste, sexiste et xénophobe utilisée durant la campagne présidentielle de son mari [était] incompatible avec les valeurs qui nous gouvernent”, et en appelant les designers “à en faire de même”. Un conseil qu’ils ont manifestement suivi pendant quatre ans.

Crédits photos : DVIDS via Bestimage

Source: Lire L’Article Complet