Le meilleur pâtissier : Louise est-elle favorisée par l’un des jurés ?

Alors que la compétition a repris ses droits dans Le meilleur pâtissier, mardi 11 mai, une candidate a omis de signaler qu’elle connaissait bien l’un des jurés du programme. Louise a en effet collaboré avec le prestigieux chef Pierre Hermé.

Pierre Hermé

Des gâteaux, du sucre et la crème de la crème des chefs : sur le papier (sulfurisé), Le meilleur pâtissier a de quoi rendre les téléspectateurs baba. Chaque mardi soir, des candidats du genre doués avec des poches à douille rivalisent d’imagination pour séduire un jury prestigieux avec des créations gourmandes. Et cette année, ce sont des binômes aguerris qui tentent de se tailler la plus grosse part du gâteau en décrochant le macaron d’or, la récompense suprême du concours. Le macaron qui a d’ailleurs façonné la légende de Pierre Hermé, l’un des palais cette quatrième saison. Et l’Alsacien n’hésite pas à tailler dans le gras dès que le goût et l’équilibre des saveurs ne sont pas au rendez-vous des promesses visuelles. Pour le moment, il n’a d’yeux que pour le tandem formé par Louise et Pascaline, les copines bordelaises, dont l’audace en font les favorites de la compétition.

Validée par le Mick Jagger de la cuisine

Mais Louise n’est pas un visage étranger pour celui qui a été élu meilleur pâtissier du monde en 2016. Car contrairement à son binôme, qui s’est reconvertie sur le tard, la Mancelle de 30 ans est tombée dans la marmite dès son plus jeune âge, effectuant plusieurs stages dans des maisons reconnues…dont celle de Pierre Hermé.Je l’avais rencontré une première fois lors d’une dédicace à la librairie Doucet avant que je rentre en formation. J’y étais allée au culot en lui disant que j’allais bientôt chercher un stage. Il m’avait donné sa carte”, a-t-elle raconté dans un entretien accordé à Ouest-France. Un culot qui a porté ses fruits : “Il a dit oui. J’étais tellement heureuse. C’était comme un pass pour aller dans les coulisses d’un concert des Rolling Stones“. Pas étonnant, dès lors, de voir que Louise rêve d’acheter un bus anglais pour partir en tournée faire découvrir ses pâtisseries.

Source: Lire L’Article Complet