Ivanka Trump, dame patronnesse : ça ne passe plus !

Jamais à une bassesse près, Ivanka Trump est aujourd’hui accusée de politiser l’aide alimentaire aux Etats-Unis, afin de faire son auto-promotion.

A propos de

  1. Ivanka Trump

  2. Jared Kushner

Quand l’antipathie mène à l’agacement. Grande ambitieuse, Ivanka Trump ne recule devant rien pour faire sa propre promotion, quitte à détourner de bonnes oeuvres de leur premier objectif. Car celle qui a été pendant quatre ans une conseillère rapprochée de son père, Donald Trump, tente désormais de se dégager de la mauvaise publicité de celui-ci. Prompte à préserver sa réputation des actions absurdes de son père, comme son appel à l’insurrection qui a mené à l’assaut du Capitole, l’ancienne “First daughter” n’hésite pas à s’approprier certaines initiatives gouvernementales, comme la promotion de l’aide alimentaire.

Alors que son père est menacé d’une nouvelle destitution, Ivanka Trump a organisé le 13 janvier dernier une réunion Zoom avec des représentants religieux pour évoquer la distribution de boîtes de nourriture pendant l’épidémie de Covid-19. Depuis plusieurs mois, la femme d’affaires vante le programme “Farmers to Families Food Box”, mis en place par le département de l’Agriculture des États-Unis, à travers des événements, mais aussi des publications régulières sur les réseaux sociaux. Une démarche dénoncée par des militants, qui l’accusent de faire son auto-promotion.

“L’aide alimentaire ne doit pas être politisée”

Ces derniers craignent notamment que le programme d’aide de six milliards de dollars soit détourné à des fins politiques, voire de manière illégale. L’aide alimentaire ne doit pas être politisée. Pourtant, elle est aujourd’hui utilisée comme un outil pour adoucir l’image d’Ivanka, a fait savoir l’un de ces militants, auprès du site américain Politico. Car, aux Etats-Unis, l’aide nutritionnelle ne doit pas souffrir de luttes partisanes. Or, dans leur soif de pouvoir, les Trump n’hésitent pas à avoir recours à tous les moyens possibles. Même s’ils doivent être associés à une gestion catastrophique de l’aide alimentaire.

Des milliards pour l’aide à la nutrition, approuvée par le Congrès, en septembre ne sont pas encore sortis, coincés dans un bourbier bureaucratique au département de l’Agriculture des États-Unis”, rapporte Politico. Le secrétaire d’Etat à l’Agriculture, Sonny Perdue est quant à lui accusé d’avoir enfreint une loi en faisant campagne pour Donald Trump, lors d’un événement en faveur de l’aide alimentaire.

Ivanka Trump, de son côté, s’est mise en scène en décembre dernier, à l’occasion d’une distribution de dons alimentaires à Miami. Et comble de l’indécence : les boîtes de nourriture avaient été préparées par Oakes Farms, une grande entreprise de fruits et légumes du sud de la Floride. Une société appartenant à Alfie Oakes… un partisan de Donald Trump, qui a obtenu au cours des derniers mois 70 millions de dollars du département de l’Agriculture, dans le cadre de ce même programme d’aide alimentaire.

De son côté, l’homme d’affaires aurait financé un voyage en bus depuis le sud-ouest de la Floride pour emmener 100 personnes au rassemblement pro-Trump organisé près du Capitole. Celui-là même qui a fini par déraper et faire cinq morts… Les Trump, jamais à une indécence près.

Crédits photos : Backgrid USA / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet